Eddy Delhaye est né à La Louvière (Belgique)
Son grand père maternel dirigeait une fanfare locale et jouait
du Bombardon, sa mère était pianiste classique.
A l'âge de 4 ans, il reçoit de ses parents, son premier instrument: un accordéon diatonique.
Quelques années plus tard, il s'intéresse au piano familial.
A 11 ans, ses parents l'inscrivent au conservatoire: Diagnostic
des professeurs: "Eddy est surdoué, il a une oreille exceptionnelle, mais c'est aussi un enfant caractériel, qui n'en fait qu'à sa tête", traduisez: les gammes et exercices le lassaient, préférant de loin le rock & roll.
Pour ces raisons, il fut renvoyé du conservatoire...
En 1963, le patron du bistrot "Le St James" met un local à la disposition de quelques copains musiciens, pour répéter.
Un an plus tard, premier concert de "The Jamers", dont le répertoire est orienté Rythm & blues.

Eddy Delhaye découvre l'orgue (1963)

Un impressario de renom est séduit par leur talent: Les Jamers commencent à tourner dans les clubs Belges,
avant de partir en tournée dans toute l'Europe avec le chanteur Jimmy James .
Rapidement, les rapports financiers furent tels qu' Eddy put s'acheter son premier orgue Hammond, un L100
avec cabine leslie.
En 1970, n'arrivant plus à concilier la musique (4 concerts/semaine en moyenne) et ses études, Eddy décida
de quitter les Jamers pour terminer sa formation universitaire
(Le Hammond L100, à bout de souffle fut vendu)
Pour des raisons tant professionnelles que familiales, il arrêta de jouer pendant 8 longues années.
Petit à petit, il s'interessa au jazz, découvrant Jimmy Smith et Lou Bennett
1979: Il achète son deuxième orgue, un Hammond B200 avec sa leslie et commence à travailler les standards de jazz, effectuant la basse à la main gauche.

Eddy Delhaye et Lou Bennett : la rencontre : 1982 1984 : Lou Bennett fait un concert exceptionnel au
"Piano Bar" à Namur.
Le hasard fera qu'Eddy et Lou Bennett, après le concert, se retrouveront à la même table.
N'ayant pas d'agent en Belgique, Eddy proposa ses services.
"Combien tu prends?" demanda Lou
"Rien, vous me payerez en nature" répondit Eddy.
"Oh no" s'insurgea Lou, avec humour.
C'est ainsi que Eddy Delhaye sera l'agent de Lou Bennett en Belgique, jusqu'à la fin de sa vie :Cliquez ici
A Namur également, Eddy Delhaye fit la connaissance
du batteur de Lou, René Capelle, avec qui il jouera durant de nombreuses années.


Durant ses tournées en Belgique, Lou Bennett logeait chez Eddy,lui dispensant son savoir, avec une patience et une générosité hors du commun.
Eddy Delhaye, dorénavant complètement converti au jazz fit de nombreux concerts dans les clubs de jazz Belge, dont le légendaire
"Brussel's Jazz Club" situé sur la grand place de Bruxelles, avec René Capelle à la batterie, accompagnant également la chanteuse Nicole Overath.
Eddy jouera occasionnellement avec des saxophonistes de renom, tels Yoop Ayal ou Jacques Peltzer.
1991: Lors d'une tournée en Floride, il rencontre au "Church Street Station" de Orlando, JAMES TAYLOR et HENRI MANCINI, avec lesquels il partagera d'inoubliables moments de Jazz !!!
(Hélas, Henry Mancini nous a quitté en 1994...)
Eddy, entretemps, avait appris la basse au pédalier et s'était acheté un Hammond C3 avec 2 leslies 122.
Chaque année en Septembre, Eddy organisait une grande soirée jazz dans son hall d'exposition personnel, et ce jusqu'en 1997.
Lou Bennett, Jacques Pelzer, Richard Rousselet, Bebe Suong et bien d'autres artistes de renom s'y produirent.


 

Eddy Delhaye en concert au Brussels Jazz Club 1981
Eddy en concert au Brussels Jazz Club
Bruxelles, Janvier 1981


1998 : Eddy Delhaye liquide sa société commerciale, vend sa propriété en Belgique, vient s'installer définitivement à La Palme (Aude) et consacre une bonne partie de son temps libre au jazz, celui qu'il joue, mais
s'occupant, de plus en plus de la promotion d'autres musiciens
Il commence par réaliser son rêve: acquérir un Hammond B3, qui sera restauré à neuf par Alain Kahn.
Chaque année en été, il organisera des soirées Jazz exceptionnelles dans les jardin de sa propriété.
Organisateur né, il tenta de mettre sur pied un Festival de Jazz, à La Palme d'abord, et à Leucate ensuite.
Ces tentatives furent un échec retentissant, car naïvement, il n'avait pas compris que là bas, dans le sud de la France, toute initiative, venant d'un "estrangé" n'est pas forcément bienvenue !
2003: rencontre avec Marc Pala, adjoint à la culture de la ville de Sigean : le courant passe et Eddy entre, bénévolement dans la programmation du Festival de Jazz de Sigean, faisant venir
entr'autres, Rhoda Scott, Philip Catherine...

2005 : Création de PROMOJAZZ.COM

2006:La mairie de Sigean confie à Promojazz, l'organisation du SIGEAN HOT JAZZ FESTIVAL
le challenge qu'Eddy espérait depuis longtemps :
un travail énorme, bénévole, mais tellement passionnant.
Eddy Delhaye et René Nan en concert
Eddy et René Nan en concert (St Nazaire 2005)
Eddy Delhaye et Rhoda Scott
Eddy et Rhoda Scott Sigean 2005


2011: La mairie de Sigean a décidé de supprimer son festival, pour des raisons politico-financières. Il reste les souvenirs !

2015 : Après 10 ans d'existence, Promojazz , sur décision du conseil d'administration, disparait définitivement. Il ne restera que les souvenirs du passé..


Ci-dessous le reportage complet du Festival 2008 ( extraits de concerts, interviews, ambiances ) Plus d'une heure de spectacle à ne pas rater
!!!